Appel à participant·es pour création partagée

Nouvelle aventure artistique pour Jours de Fête 2020

Le théâtre ONYX vous propose une nouvelle aventure artistique pour Jours de Fête (12 et 13 septembre 2020) avec les artistes Pauline Dau et Fanny Sintès.

→ ONYX RECHERCHE 10 femmes et 10 hommes

aventureux·ses, sages ou pas sages, de tous âges & de toutes tailles, de toutes les couleurs et de tous les genres pour monter une compagnie éphémère.

► QUALITÉS REQUISES

Une soif d’aventure, de la curiosité pour s’engager dans un processus de création, un peu d’autodérision pour se mettre en scène, de la confiance pour se laisser guider et surtout une envie folle de passer des bons moments ensemble et de se dépasser !

► Objectif

Au terme de répétitions, d’essais, de textes appris, de scène tentées et de rencontres joyeuses : donner à voir au public de Jours de Fête une interprétation du texte «Presqu’illes» de Sarah Pèpe, un texte sur la féminisation de la langue française (texte lauréat du label Jeunes textes en liberté).

Suite aux mesures visant à lutter contre la propagation du Covid-19, la première rencontre prévue le mardi 31 mars sera reportée ultérieurement.

→ LES ARTISTES

Pauline Dau
Au début il y avait la gymnastique, Et puis j’ai découvert le cirque, aussi physique et plus créatif que compétitif. J’ai commencé par la formation de comédienne de cirque au LIDO de Toulouse. J’en sors diplômée (sans diplôme!) en 2010, spécialités Corde Lisse et Acro-Danse-Souple. A partir de là, j’alterne entre des créations de théâtre et de cirque, en tant qu’interprète ou autrice, (si si si… ce terme existe, féministe aussi cela va sans dire…).

Fanny Sintès
Metteure en scène, comédienne et acrobate à la corde lisse. Elle se forme au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, ainsi qu’au Centre National des Arts du Cirque de Châlons- en-Champagne. Au cinéma, elle joue dans Les Lendemains de Bénédicte Pagnot. Au théâtre, elle joue dans les mises en scènes de Frédéric Jessua, Brigitte Damiens, Olivier Fredj et l’ensemble 2e2m, Marc Vittecoq, Guy Pierre Couleau, Alice Zeniter, Julie Berès, Lena Paugam, Sébastien Depommier et Antonin Fadinard.

→ Le texte "Presqu'illes" de Sarah Pèpe

Elle prend la parole et se présente en tant qu’autrice. Mais sitôt le mot lâché, elle ne peut que constater la violence des réactions qu’il suscite. Alors elle décide de prendre sa défense, et voilà qu’une sorte de tribunal surgit, qui verra des expertes plaider en sa faveur. Bientôt, d’autres figures, sorties de l’Histoire, viendront également s’affronter en nous révélant toutes les résistances qui ont entravé la féminisation de la langue.
Au même moment, dans une école élémentaire, un jeune enfant n’accepte pas la faute d’accord qu’il a faite. Il refuse de rentrer chez lui et oblige sa maîtresse à rester, afin qu’elle lui explique la genèse de la règle qui lui a valu une marque rouge sur sa copie. De questions en questions, il finira par se demander qui, de lui ou de l’Histoire, a fait la plus grosse « faute »...