David Rolland

Artiste associé

Après avoir été interprète pour Odile Duboc, Béatrice Massin, Blanca Li, Mié Coquempot et Laura Scozzi, David Rolland développe, depuis 2004, un travail de création pluridisciplinaire alliant danse, installation, cinéma et montages sonores sous le nom de David Rolland Chorégraphies. Il construit son travail essentiellement autour de la notion de partition et de systèmes de guidage graphiques, audio ou vidéo.

► Interview

« Comment je partage la danse avec des non-danseurs ? »
Cette question, David Rolland ne cesse de se la poser depuis désormais 15 ans. Aujourd’hui, en tant qu’artiste associé à ONYX pour les trois saisons à venir, le chorégraphe peut bénéficier d’un temps long pour aller toujours plus loin dans cette réflexion de la danse comme un art de la relation.

« Comment aller vers l’autre ? Comment je danse avec lui ? J’interroge le rôle social que peut avoir la danse. »
Et ces questionnements donnent des résultats dont le succès ne se précise même plus. Même si son aventure collective commence en 2004 avec Les Lecteurs, « spectacle à danser sans danger », c’est quelques années plus tard, en 2011, que sa démarche sincèrement ouverte sur le monde qu’il l’entoure prend un tournant. Avec Happy Manif, David Rolland imagine une déambulation chorégraphique décalée en milieu urbain dans laquelle le public se retrouve interprète d’une partition audioguidée délivrée sur casque HF.

« Puis la mort de Jackson m'a rattrappé. »
« Happy Manif est parti du mouvement MP3 Experiment où les gens téléchargent une bande son bien précise. Et ensuite, ils dansent dessus. J’ai imaginé deux bandes sons différentes diffusées simultanément afin que cela provoque des interactions chez les spectateurs. Puis la mort de Michael Jackson m’a rattrapé. Il y a eu un raz de marée de flashmob. Avant ça, il y avait la crainte d’une manipulation du spectateur. Nous aurions pu lui faire faire n’importe quoi. »
Pourtant, ce n’est vraiment pas le genre de la maison. Non, David Rolland invite à la rêverie, à la prise de conscience de son corps, à la prise de conscience de sa place dans le collectif.

« ...les gens ne sont pas les mêmes en sortant de Circuit »
En homme de défi, le chorégraphe sensible imagine en 2016, Circuit, « parcours immersif pour un seul spectateur. Je voulais questionner le rapport à l’intimité, le rapport à la danse, au métier du danseur et du chorégraphe. L’invitation dure moins d’une heure. Et il est indéniable que les gens ne sont pas les mêmes en sortant de Circuit. J’instaure un climat avec le spectateur dès le début. Il peut avoir pleinement confiance dans ce qui va lui être demandé. »

Avec cette addition de formes participatives à vivre seul, en duo, en collectif, David Rolland vous prend par la main et vous invite à dresser, en sa compagnie bienveillante, un état des lieux. Ceux qui vous entourent et ceux qui vous animent intérieurement.


La compagnie reçoit le soutien de la DRAC des Pays de la Loire (aide à la compagnie conventionnée), du Conseil Régional des Pays de la Loire, du Conseil Départemental de Loire-Atlantique, de la Ville de Nantes et de l’Institut français pour ses tournées à l’étranger.